Castillo d'ARLEKIA - grottes de LUTOA- sommet d'ARLAGAIN depuis Orbaitzetako Ola (PR SL-NA 59B)

Castillo d'ARLEKIA - grottes de LUTOA- sommet d'ARLAGAIN  depuis Orbaitzetako Ola (PR  SL-NA 59B)

C'est en essayant d'établir une liste des grottes de nos montagnes que je suis tombé sur un article sur Wikiloc de Julio Asuncion mentionnant les grottes de Lutoa (las cuevas de Lutoa )
Fabrica de armas de Orbaitzeta - ARLAGAIN - CASTILLO DE ARLEKIA - CUEVAS DE LUTOA / Julio Asunción
L'itinéraire qui démarrait d'Orbaitzetako Ola ( fabricas de armas de Orbaitzeta ) mentionnait  plusieurs centres d'intérêts : tout d'abord possibilité de voir les ruines du château d'ARLEKIA, puis , plus haut , passage près des ouvertures des grottes de LUTOA, et lorsqu'on était au point haut, possibilité de faire le sommet d'ARLAGAIN proche.
En poussant un peu plus loin mes recherches, j'ai trouvé de belles photos de ce parcours sur le site
d'IVANA sur le lien suivant  ARLEKIA - LAUZARAN PR-SL NA-59b
L'itinéraire suivi était le PR SL NA 59B et différait un peu ( du point de vue descente) de celui présenté sur Wikiloc par Asuncion.
C'est donc la découverte de ce PR59b que je vous invite de découvrir.

Découvrons la randonnée


Descriptif
Se rendre à Orbaitzetako Ola ( via Estérençuby - sources de la Nive - Orgambidé-Azpegi)
et se garer dans la place centrale du hameau.
Se diriger vers le nord, traverser le pont, et après la ferme , tout de suite à gauche. (poteau directionnel . Balises du GRT8 rouge et blanche et du PR 59B balises verte et blanche).
Traverser un portillon et remonter la pente herbeuse. Démarre un chemin à droite que l'on suit.
Passer une barrière, puis remonter un sentier entre fougères qui nous mène à une hétraie.
Là, un beau chemin assez large, propre, remonte de biais cette hétraie. Le remonter.
On aboutit à une intersection (poteau multidirectionnel).  C'est l'embranchement pour aller au Castillo d'Arlekia. Un sentier monte sur la gauche vers la crête. Moins large que le chemin principal, mais bien tracé quand même.
Vers le haut ça s'aplatit et on atteint une terrasse : c'est le haut des ruines du Castillo d'Arlekia 1000m environ.
Pour  bien voir le mur, se diriger vers la droite de la plateforme et descendre (point faible) , puis longer le mur vers la gauche . On aura un aspect de cette énigmatique construction.
Remonter sur la plateforme , redescendre le sentier et retrouver le poteau de l'intersection et le large chemin .

Poursuivre la montée dans la hêtraie. Pas de surprise, le chemin est bon et il n'y a pas de difficulté.
Bientôt on devine que la crête au dessus de nous a changé et est devenue rocheuse maintenant.
On atteint un nouveau poteau multidirectionnel. C'est l'intersection pour les grottes de Lutoa.
Le sentier qui monte vers les grottes de Lutoa (lesquelles sont juste à la quasi verticale du poteau directionnel) est mal marqué , surtout avec toutes ces feuilles mortes . Mais on peut enchainer des lacets et arriver au pied de la barre rocheuse près de l' entrée des grottes.
La première, la plus à droite , a une ouverture plus grande, mais je n'y suis pas entré profondément. Un peu plus à gauche , à une dizaine de mètres, on devine une ouverture dans le rocher. Mais l'entrée est plus étroite. Elle s'avèrera être plus intéressante que la 1ere (selon les infos de Julio Asuncion ).
On redescendra facilement et rapidement au poteau directionnel et au chemin balisé.

On poursuit la montée. Le terrain devient plus plat , le chemin moins pentu, puis on tourne à gauche pour atteindre la crête.
Pour aller vers le sommet, il faudra revenir vers l'EST, et cheminer le long de la crête, légèrement en contrebas versant nord, de celle -ci. Il est inutile de chercher à suivre le fil de la crête, celle -ci étant en rochers genre Arbailles.
Suivre plutot les sentes que l'on devine jusqu'à l'aplomb du sommet, puis y grimper.
ARLAGAIN 1054m. On devine qu'on est bien sur un point haut, mais la végétation nous empêche d'avoir un panorama.

Retour vers notre chemin balisé. A présent il va vers l'Ouest longeant une clôture, puis on la traverse, et on traversera aussi la crête rocheuse et on se retrouve sur un sentier près de la clôture d'un pré que l'on domine.
Sous le pré, une piste . Mais notre cheminement longe le pré vers l'Ouest, puis rejoint la piste qui se termine et se poursuit par une piste forestière.
La suivre (toujours balisage GRT8 et PR59B).
On arrive à une intersection. La piste forestière et le GR virent vers la gauche , et nous vers la droite, vers un passage-échelle qui nous permet de passer une clôture.

Derrière ce passage, c'est un sentier  au milieu d'une végétation haute qui nous attend. Il nous faut traverser cette zone pour rejoindre un nouveau passage et arriver à la foret d' Itolatz. Bifurcation plein nord et on suit une piste forestière qui descend droit vers le bas de la foret. La descente s'effectue très bien en suivant la piste, ou sur ses cotés. Au bas, on rejoint un ruisseau, que l'on traverse sur une passerelle . Courte montée pour rejoindre la piste d'Itolatz.

Le parcours aventure finit ici, une pancarte nous indique Orbaitzetako Ola à 3,3 kms. Reste à suivre cette piste vers l'Est , sens descendant.
En fin de descente, on passe devant une fontaine, puis on rejoint l'intersection de départ suivie de la ferme.
Passage du petit pont et montée  pour rejoindre le centre d' Orbaitzetako Ola  point de départ.

Carte du parcours (ign espagnol) et GPS utiles.
Au final un parcours plutôt forestier. Le panorama, nous l'auront depuis le Castillo, et lorsqu'on longe le pré tout en haut. Le Castillo et les grottes de Lutoa sont un plus. Le sommet nous décevra car pas de vue  et de plus il est rocheux (terrain genre Arbailles).
Il sera de bon ton de terminer cette randonnée par une visite des ruines de la fabrique d'Orbaitzeta
( suivre près de la ferme la route qui longe les ruines de l'usine) 

Données de la randonnée  8,37 kms  D+ 347m  2h50mn
Une trace de la randonnée est disponible sur le lien http://www.visugpx.com/iXycrmxgFV
ou sur le lien http://fr.wikiloc.com/wikiloc/view.do?id=11480170
nb : les traces sont à récupérer sur ces liens, mais pour visualiser une carte, il faut utiliser les sites espagnols ou activant des cartes espagnoles.

Quelques précisions:
Le chateau (castillo)  d'Arlekia
Au-dessus de la fabrique d'armes d'Orbaitzeta , se trouve le château d'Arlekia,  construction énigmatique de grosses pierres, sans données précises, et qui pourrait bien être médiévale.
Ses grosses pierres qui rappellent la structure de la tour trophée Urkulu romaine, à quelques kilomètres en amont.
Une légende veut qu'il y a quelques temps , on ait trouvé au château d' Arlekia des pièces d'or romaines.

Les grottes (cuevas)  de Lutoa :
Au dessus du 2eme poteau directionnel, se trouve les grottes de LUTOA. Il y en a 2, séparées de 10 mètres environ.
Celle de droite est plus petite, mais son entrée est plus spacieuse.
Au fond de cette grotte, il est fréquent de voir des chauves-souris.

La 2ème grotte sur la gauche est plus intéressante . Elle traverse la crête rocheuse d'un côté à l'autre
.
On doit entrer à genoux, mais ensuite ça devient plus spacieux . En hiver les gouttes d'eau forment de superbes stalactites de glace . Ce qui crée une certaine ambiance . La bouche arrière est beaucoup plus large , mais son accès est plus compliqué depuis  l'extérieur .

Réal fabrica de Municiones de Orbaitzeta .
La réal Fabrica de municiones de Orbaitzeta constitue l'un des meilleurs exemples de l'architecture industrielle de la deuxième moitié du XVIIIème siècle.
Elle a été construite sur un mandat de Charles III en 1784 pour répondre aux besoins de la Couronne de remplacer la Réal Fabrica de Municiones de Eugui où les ressources commençaient à manquer  et où la production avait considérablement baissé.
Le complexe a été bâti dans un défilé ,entre les monts Mendilatz et Arlekia , sur les ruines d'une ancienne forge. Cet emplacement a été considéré comme le plus approprié car il était extraordinairement riche en bois, en mines de fer et en eau.

A Orbaitzeta on a fabriqué des bombes en fonte, des grenades et des munitions de différents calibres, mais pendant les dernières années de fonctionnement , le manque de moyens a fait que l'on élabore des lingots de fer, qui étaient ensuite refondus dans les usines d'armes d'Oviedo et de Trubia.

 L'usine comportait trois niveaux , et formait quatre lignes parallèles de projection longitudinale. La zone résidentielle avec l' église , le palais et les logements des ouvriers se trouvait sur la plate-forme supérieure.
 On y trouvait aussi une auberge et une petite caserne , pour le détachement des artilleurs.
 Au deuxième niveau se trouvaient les entrepôts de minerai pour le stockage .
 En dernier lieu, le troisième niveau était l'industriel avec des fours, des machines à vent, des forges, des ateliers de moulage, une menuiserie,une serrurerie, etc..

 L'usine d' Orbaitzeta a poursuivi ses activités , par période intermittentes jusqu'à sa fermeture définitive en 1884. Elle a été mise à feu par les Français en 1794 lors de la guerre de la Convention.
 Plus tard en 1828, les armées de Napoléon la rasèrent pendant la guerre d'indépendance. Elle a subi les conséquences de la première guerre carliste et de deux incendies fortuits en 1869 et 1871.
 En 2007, elle a été déclarée Bien d'Intérêt Culturel.
---> extrait relevé sur  plaque de présentation de la fabrica à l'entrée du site d'Orbaitzetako Ola

Une illustration en photos de la randonnée













la grotte de droite



la grotte de gauche



sommet d'Arlagain